Posted By Eric Deflandre Posted On

Avoir accidentellement baisé un travesti

Sortir avec mes potes. C’est boire, draguer les femmes. Vous connaissez l’exercice. Je passe une nuit à Amsterdam et je m’installe sur le canapé avec un de mes amis. Je viens moi-même d’un village, alors je saisis toutes les chances à Amsterdam à deux mains. La ville est super excitante et avec mes 25 ans, je ne m’en lasse pas. Chaque fois que vous sortez ici, vous pouvez draguer une fille. Alors venez avec la nuit !

Du pub à la discothèque, en passant par le pub. C’est comme ça que la nuit se passe. Amsterdam est formidable, la foule qu’on y voit n’est nulle part ailleurs. Touristes, gays, travestis, agriculteurs, étudiants. Quelque chose pour tout le monde. Et j’aime goûter un peu de tout. On ne vit qu’une fois, n’est-ce pas ? Presque tout, parce que je veux baiser une vraie femme. Pas de problème avec un autre pénis. Il faut donc parfois être un peu prudent ici aussi. Parfois, il y a les plus horribles belles femmes qui se promènent, et elles ont un petit plus. Non, je vais laisser passer ça. Un de mes copains a vécu une telle expérience en état d’ébriété hahaha !

Nous dansons, parlons, rions et décorons. Et on boit, encore une tournée et encore une autre. Nous ne sommes pas non plus économes, si vous voulez une femme, vous devrez la partager. Alors cette soirée peut coûter un peu parce que je veux baiser ! Après quelques heures, un ami me tape, montre du doigt une fille et fait un clin d’œil. Il est parti, il va marquer. Maintenant, le reste !

Je commence à être bien bourré et à faire vivre mes yeux pendant que je regarde autour de moi depuis le bar. Mon endroit préféré dans la foule de la fête. Des bardeuses savoureuses aussi ! Mais ils ne sont jamais disponibles, tout le monde les essaie mais ils sont très frugaux dans leur travail, je pense. Si j’étais à leur place, je l’aurais prise !